Recit Mont blanc ski

Quel skieur de randonnée n’a-t’il jamais rêvé un jour d’aller promener ses spatules au sommet du Mont Blanc ? Accéder au toit de l’Europe à ski constitue à coup sûr une sacrée journée dans la vie d’un skieur ! C’est aussi éviter la foule estivale, et s‘offrir une belle descente rapide et directe sur au moins 2500 m de dénivelée, le tout dans un décor grandiose !

L’itinéraire à ski passe par les Grands Mulets, terrain glaciaire aux dimensions quasi himalayennes. Cela nécessite un peu de flair et de l’efficacité vis-à-vis des dangers objectifs. De plus, vue l’importance de la dénivelée skiée, avoir de bonnes conditions de neige sur toute la descente demande une certaine expérience lors de la préparation… et un peu de chance !

Les premières tentatives d’ascension du Mont Blanc se sont  rapidement tournées vers l’itinéraire des Grands Mulets, assez direct et techniquement abordable pour l’époque. Restaient les obstacles liés aux glaciers : crevasses, séracs et pentes de glace. Ils furent surmontés grâce aux alpenstocks -bâtons ferrés- et aux tricounis -chaussures à clous.

Le sommet est conquis le 8 août 1786 par le guide Jacques Balmat et le docteur Michel Paccard, qu’une récompense offerte par De Saussure attend. Si l’on ouvre une carte, on sent que les lieux y sont chargés d’histoire : Gite à Balmat,  Rochers de l’Heureux retour, Ancien Passage Inférieur ou Supérieur, Petites et Grandes montées…Quand on passe sur ces lieux avec tout notre barda moderne, on ne peut pas s’empêcher d’avoir un pensée pour ces pionniers et leur matériel !…

Les historiens estiment que l’ascension du Mont Blanc marque l’avènement de l’alpinisme. La voie des Grands Mulets est progressivement délaissée au profit de celle du Goûter, qui évite les gros glaciers dont la praticabilité diminue avec l’avancement de la saison estivale.  Elle offre en revanche un bel itinéraire à ski logique et direct !

Les records d’ascension au Mont Blanc depuis Chamonix, soit 3800 m de dénivelée, passent par cette voie tant elle est efficace : 5h15 à ski ou 4h57 à pied l’aller retour! En 2 jours c’est déjà pas si mal !

L’itinéraire remonte une succession de glaciers située dans une vaste combe de la face Nord du Mont Blanc. Plan Glacier, la Jonction, les Grands Mulets, les Plateaux, et enfin le triangle sommital. Tout du long l’ambiance glaciaire est fantastique. Le refuge des Grands Mulets offre un vrai repos dans ce dédale glaciaire, bien à abri sur son rocher. Les craquements et bruits sourds des glaciers y accompagnent notre séjour et font de cet endroit un lieu unique en son genre !

Le lendemain, remonter l’esthétique arête Nord du Dôme du Goûter permet d’éviter de marcher à l’aplomb des séracs du Petit Plateau, c’est un peu plus technique, mais très élégant. S’ensuit l’arête des Bosses, qu’une bonne acclimatation permet de savourer à sa juste valeur !Si la face Nord directe du sommet est en condition, il ne reste plus alors qu’à chausser les skis au sommet et se laisser glisser vers la vallée, un plaisir rare !

Un commentaire sur « Recit Mont blanc ski »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s